Allocommunauté
  • Réduire le texte
  • Agrandir le texte

Le frelon asiatique: un fléau pour les abeilles

Le frelon asiatique identifié par les scientifiques sous le nom de « Vespa velutina» est probablement arrivé en France en 2004 dans une cargaison de poteries en provenance de Chine livrée dans le sud-ouest de notre pays. Depuis, il a progressivement envahi la quasi-totalité du territoire.

Le plus gros problème posé par cette invasion est sa propagation rapide et la forte mortalité des abeilles par prédation à brève échéance. En effet, la quantité d'abeilles qu'il faut pour nourrir les larves très voraces et très nombreuses d'un nid de frelon asiatique pouvant générer jusqu'à cinquante mille individus, est considérable. Une colonie de « Vespa velutina » peut, durant une saison, engloutir jusqu'à 200 000 abeilles ou équivalent insecte ! Cela représente environ 3 ruches !

Les « femelles fondatrices », femelles sexuées et fécondées à l'automne, destinées à devenir des reines, sont les seules à survivre pendant l'hiver. Quand vient le printemps, elles sortent de leur hibernation, et construisent un petit nid, généralement près des bâtiments (greniers, abris de jardins, toitures, toboggans,…), pour pondre et ainsi reconstituer une nouvelle colonie. Ce nid, constitué de cellules de papier de cellulose entourées d'une enveloppe quasi-sphérique. Ce nid primaire sera abandonné avec l'augmentation des individus et la colonie construira le plus souvent un nid secondaire dans un arbre haut ou dans une haie. Celui-ci peut atteindre une taille considérable, jusqu'à 1 m de haut et 80 cm de large ! De ces nids vont naître environ 13000 individus d'avril à décembre ! Au mois d'octobre, jusqu'à 2 000 insectes vivent encore dans le nid secondaire, dont au moins 550 femelles sexuées : certaines d'entre-elles coloniseront d'autres zones l'année suivante.

Pour sa part, la Municipalité va procéder à la pose de pièges dans plusieurs espaces publics. Les particuliers peuvent quant à eux éventuellement poser des pièges dans leur jardin et les observer quotidiennement pendant une semaine ou deux. Au bout de ce temps, s'ils n'ont pas piégé de frelons, il vaut mieux les enlever et renouveler l'expérience deux ou trois fois pendant la saison.

Vous trouverez sur Internet différents sites proposant des pièges tout faits ou vous expliquant comment en confectionner avec des bouteilles en plastique. Il vous suffira d'y verser une préparation composée d'une petite bouteille de bière, un demi-verre de vin blanc et deux cuillères de sirop de grenadine, cassis, fraise… La présence de vin est très importante : l'alcool attire en effet les frelons tandis qu'il fait fuir les abeilles. Selon la période et la quantité de frelons piégés qu'il faudra détruire, le mélange est à renouveler régulièrement, toutes les 3 semaines environ.

Quelques recommandations pour finir destinées à éviter les risques de piqûres et pour participer à la lutte dans notre environnement proche:
- Faire attention lors des tailles des haies en inspectant préalablement les végétaux et prévenir d'un éventuel dérangement de nids de frelons asiatiques.
- Si observation d'un nid, ne surtout pas tenter d'intervenir par soi-même au risque de se faire attaquer par la colonie.
- Appeler un professionnel agréé pour la destruction des nids de frelons asiatiques et prévenir la mairie pour recenser le nid sur le territoire.
- Si un nid est découvert en hiver, la destruction de celui-ci est inutile car le nid vidé pour l'hiver ne sera pas colonisé les années suivantes

Rénovation du réseau d'eau potable à l'Orée du Bois

 

Des travaux d'adduction d'eau potable sont en cours à l'Orée du Bois, l'un des plus anciens lotissements de la commune, au mois de septembre et octobre prochains.

La Direction de l'Eau de la Métropole a confié la réalisation des travaux à l'entreprise CISE-TP après que le diagnostic de ce lotissement effectué par la société SGTS exploitant du réseau ait fait apparaître des tuyauteries défectueuses engendrant d'importantes fuites et, comme chacun le sait, l'eau est un bien précieux, rare et cher qu'il convient de préserver au maximum.

L'entreprise en charge des travaux s'est engagée à réduire au maximum la gêne pour les riverains avec mise en place d'une circulation adaptée en journée mais permettant l'accès à leur résidence en soirée et week-end.

Les travaux sont commencés depuis le lundi 24 septembre et devraient s'étaler sur une durée prévisible de 8 semaines environ.

A propos du compteur Linky

Lancé en 2015, le déploiement du nouveau compteur Linky dans les 35 millions de foyers de l'Hexagone suscite toujours autant de polémique. Face aux questionnements concernant la santé, le respect de la vie privée et le prix de ce compteur, des milliers de foyers, parfois relayés par des associations de consommateurs, ont déclaré vouloir refuser son installation.

Fréquemment interpelée par les habitants de la commune, la Municipalité estime utile de préciser que le service public de l'électricité se rattache à la politique nationale de l'énergie qui a pour objet de garantir l'approvisionnement en électricité sur l'ensemble du territoire. Si le maire est chargé de la police municipale qui, selon l'article L.212-2 du CGCT, a pour objet " d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques ", il ne peut en aucun cas s'immiscer dans la gestion du service public de l'électricité pour lequel il ne détient aucune compétence et, par conséquent, ne peut pas décider d'interdire l'installation de compteurs Linky sur le territoire de la commune. Les communes qui ont pris des arrêtés en ce sens ont toutes été déboutées par le Tribunal Administratif.

En revanche, les consommateurs n'ont pas d'obligation légale d'accepter la pose du compteur Linky. Si ENEDIS, gestionnaire du réseau, fait en sorte de dissuader au maximum ceux qui souhaitent le refuser, elle ne peut pas imposer l'installation des compteurs Linky aux domiciles des particuliers. C'est donc aux particuliers et à eux seuls que revient l'éventualité de s'opposer à la pose et d'en assumer les éventuelles conséquences.

AGENDA

mercredi 31 octobre 2018
Défilé Halloween à poney
Défilé Halloween à poneyAssociation des Cateliers
Lire la suite
dimanche 11 novembre 2018
Commémoration du 100ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918
Commémoration du 100ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918Cérémonie ouverte à tous à partir de 10h30 au Monument du Souvenir
Lire la suite
dimanche 18 novembre 2018Marché de NoëlComité des Fêtes
Lire la suite
Du 07 au 08 décembre 2018
32ème édition du Téléthon
32ème édition du Téléthon
Lire la suite
vendredi 07 décembre 2018
Grand tournoi de tarot
Grand tournoi de tarot
Lire la suite
mercredi 12 décembre 2018Spectacle de Noël pour les enfantsOffert par le Comité des Fêtes aux enfants de la commune
Lire la suite
Consulter tout l'agenda

BANQUE ALIMENTAIRE

La Banque Alimentaire de Rouen et de sa Région recherche des bénévoles pour participer à la collecte prévue les 29, 30 novembre et 1er décembre prochains
Si vous avez envie d'aider et êtes disponible quelques heures à ces dates, contacter la Banque Alimentaire par téléphone au 06.20.21.15.75  ou par messagerie  ba.rouen@barrouen.fr

LE TEMPS D'UN CAFE AVEC LE CLIC

Certains lundi après-midi de 14h30 à 16h30, du 24 septembre  au 10 décembre, le CLIC Séniors du Plateau Nord propose des animations gratuites autour d'un café, sans inscription préalable, aux habitants de + 60 ans des communes de Bois-Guillaume, Bihorel, Houppeville, Isneauville et Mont Saint Aignan dans  ses locaux 28, chemin de Clères à Bois-Guillaume.

Pour tout renseignement, contacter le CLIC : Téléphone 02 32 10 27 80 Messagerie : clic.seniors@yahoo.fr

Les prochains thèmes:

Lundi 24 septembre: Initiation à l'aquarelle (M. François Artiste-peintre)
Lundi 15 octobre: Film "Transmissions et mémoires de nos aînés" (Équipe du CLIC)
Lundi 12 novembre; Les assurances dépendances (UFC Que Choisir?)
Lundi 26 novembre: A la découverte de l'hypnose (Docteur Bonnet)
Lundi 10 décembre: Atelier créatif de Noël (Équipe du CLIC)

RECHERCHE MEDECIN GENERALISTE

Suite au départ à la retraite de l'un des deux médecins, la commune est à la recherche d'un médecin généraliste souhaitant s'installer.
Pour tout renseignement, s'adresser à la mairie